Académie Renée Vivien

Renée Vivien, l'indispensable effacée du romantisme féminin

Archive pour décembre, 2009

UNE ACADEMIE RENEE VIVIEN, POURQUOI ?

Posté : 31 décembre, 2009 @ 1:44 dans ACCUEIL | Pas de commentaires »

muse1 

  Des amis en lettres à Paris comme à

Amiens s’étaient émus de       l’indifférence

littéraire actuelle dans laquelle se trouvaient

quelques grandes dames des lettres. A les lire et

les comprendre, les admirer davantage, nous est

venue l’idée de fonder une académie pour celle

qui nous semblait la plus grande, la plus

représentative d’une époque couvrant les

derniers romantiques, le Parnasse,

le Symbolisme, l’hellénisme et le

réalisme poétique : Renée Vivien.

    

 

 

 

L’Académie Renée Vivien, fondée en 1994, décerne chaque année les prix

Renée Vivien” .    

Cette association littéraire s’efforce également de célébrer d’autres effacées du poème et des

arts, Lucie Delarue-Mardrus, Anna de Noailles ou Marie de Hérédia et bien d’autres.

L’Académie Renée Vivien décerne également le prix Chrysalide”  à de  jeunes poètes de

moins de treize ans. 

      

     Elle organise par ailleurs  les “Jeux Floraux de Picardie” récompensant trois

formes littéraires : la poésie académique, la poésie libre, les contes et nouvelles et

aussi la jeune poésie. 

Elle développe également la poésie dans les écoles par l’accompagnement des enseignants

dans l’élaboration de projets pédagogiques.      

FEMMES DE LETTRES, FEMMES LETTRÉES

Posté : 31 décembre, 2009 @ 1:28 dans BIBLIOGRAPHIES | Pas de commentaires »

 FEMMES DE LETTRES, FEMMES LETTRÉES dans BIBLIOGRAPHIES rv-137x150

Renée Vivien

 Les ouvrages de référence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BEARN, Pierre, L’Erotisme dans la poésie féminine des origines à nos jours, J.J.Pauvert, Au terrain vague, 1993 

BONVALOT Marc, le Papillon de l’âme,   Editions OIP, 2011 CAUSSE, Michèle, Berthe ou un demi-siècle auprès de l’Amazone, Editions Tierce, 1980   

CHALON, Jean, Portrait d’une séductrice, Stock, 1976   

COLETTE, Le Pur et l’Impur (Ces Plaisirs…), Hachette, 1971  

EVRARD, Claude, Vers la Flamme, Arcam, 1998    GERMAIN, André, Renée  Vivien, Crès, 1917  

GOUJON, Jean-Paul, Tes blessures sont plus douces que leurs caresses, Régine Desforges, 1986   

LE DANTEC, Gérard-Yves, Renée Vivien, femme damnée, femme sauvée, Editions du Feu, 1930  

LORENZ, Paul, Sapho 1900, Renée Vivien, Julliard, 1977    LOUYS, Pierre,

CLIFFORD-BARNEY, Natalie, VIVIEN, Renée, Correspondances  croisées, Ed. Jean-Paul Goujon, A l’écart, 1983  

MAURRAS, Charles, “Le Romantisme féminin”, 1905, in l’Avenir de l’intelligence, Flammarion, 1927       

L’œuvre

Poésie

1901- Etudes et Préludes, Lemerre. (2ème édition 1903) 

1902- Cendres et Poussières, Lemerre,. (2ème édition 1903)

1903- Evocations, Lemerre. (2ème édition 1905) 

1903- Sappho, traduction nouvelle avec le texte grec, paraphrasé en français, Lemerre  

1903- Vers l’amour, sous le nom de Paule Riversdale, en collaboration avec Hélène V.Z.,Lemerre. (Nouvelle édition revue et augmentée, Lemerre, 1903) 

1904-La Vénus des aveugles, Lemerre  

1904- Les Kitharèdes, traduction nouvelle avec le texte grec paraphrasé en vers français, Lemerre  1906- A l’heure des mains jointes, Lemerre  

1907- Chansons pour mon ombre, sous le nom de Pauline Tarn, poèmes choisis dans les recueils précédents, Lemerre 

1907- Flambeaux éteints, Sansot. (2ème édition id. 1907, 3ème édition id. 1908, 4ème édition id. sans date) 

1909- Pour ma Soeur, sous le nom de Pauline Tarn, Sansot, hors commerce  

1909- Poèmes, choix tiré des recueils antérieurs, Lemerre 

Prose  

1902- Brumes de fjords, Lemerre  

1903- Du vert au violet, Lemerre 

1904- L’Etre double, sous le nom de Paule Riversdale, en collaboration avec Hélène V.Z., Lemerre 

1904- Netsuké, sous le nom de Paule Riversdale en collaboration avec Hélène V.Z.,Lemerre  

1904- Une femme m’apparut, Lemerre. (2ème édition 1906) 

1904- La Dame à la louve, Lemerre  

1907- Le Christ, Aphrodite et Monsieur Pépin, Sansot 

1908- L’Album de Sylvestre, Sansot  

1909- Sappho et huit poétesses grecques, texte et traduction sans nom d’auteur, Lemerre

 

Publications posthumes  

 1909- Dans un coin de Violettes, Sansot 

1909- Le Vent des Vaisseaux, Sansot 

1909- Haillons, Sansot 

1910- Poèmes posthumes, dans Les Argonautes, 2ème série, n°1  

1920-Poèmes inédits, dans Les Ecrits Nouveaux 

1923-1924- Poèmes de Renée Vivien, tome 1 et 2, Lemerre 

 

ldm1-150x100 dans BIBLIOGRAPHIES

 

 

Lucie Delarue-Mardrus

Les ouvrages de référence

 

 

 

 

DELARUE-MARDRUS,Lucie, Mes mémoires, Gallimard, 1933 

HARRY, Myriam, Mon amie Lucie Delarue-Mardrus, Editions Ariane, 1946   MAURRAS, Charles, « Le romantisme féminin » 1905 in L’Avenir de l’intelligence, Flammarion 

EVRARD, Claude, “Vers la flamme”, Arcam, 1998

 

L’œuvre

1901- Occident, poèmes, Editions de la Revue Blanche 

1902- Ferveur, poèmes, Editions de la Revue Blanche 

1905- Horizons, poèmes, Fasquelle 

1908- Marie fille-mère, roman, Fasquelle 

1908- Figure de proue, poèmes, Fasquelle 

1908- Le roman de six petites filles, roman, Fasquelle 

1910- L’acharnée, roman,Fasquelle 

1910- Comme tout le monde, roman, Fasquelle 

1910- Par vents et marées, roman, Fasquelle 

1911- Tout l’amour, roman, Fasquelle 

1912- L’Inexpérimentée, roman, Fasquelle 

1912- La monnaie de singe, roman,Fasquelle (éd. définitive, même éditeur 1930) 

1912- Douce moitié, roman,Fasquelle 

1914- Un cancre, roman, Fasquelle 

1916- Un roman civil en 1914, roman, Fasquelle 

1917- Deux Amants, roman, Fasquelle

1918- Souffles de tempête, poèmes, Fasquelle 

1919- L’Ame aux trois visages, roman (éd. pour la jeunesse : Gédalge, 1928) 

1919- Toutoune et son amour,roman,Albin Michel 

1920- A Maman, poèmes, Fasquelle 

1920- Le château tremblant,roman, Ferenczi 

1920- Les Trois Lys, roman, Ferenczi 

1921- L’Apparition, roman, Ferenczi 

1921- Aurel et le procès des mondaines, Povolasky 

1922- L’Ex-voto, roman, Fasquelle (réédité en 1929 chez Tallandier, avec illustrations photographiques du film, “le Diable au coeur”, adaptation du roman) 

1923- Le Pain blanc, roman, Ferenczi 

1924- La Cigale, roman, Fayard 

1924- La mère et le fils, roman,Ferenczi 

1925- A côté de l’amour, roman, Fasquelle 

1925- Hortensia dégénéré, roman, Ferenczi 

1929- Oeuvres libres, n°50,roman, Ferenczi 

1926- Embellissez-vous, essai, Editions de Franc 

1926- Graine au vent, roman, Ferenczi(adapté au cinéma en 1943, par Maurice Gleize, dialogues de Steve Passeur, avec Carlettina) 

1926- Sainte Thérèse de Lisieux, biographie, Fasquelle 

1927- La petite fille comme ça, roman, Ferenczi 

1928-Régalda, roman, Ferenczi 

1929-Amanit, roman, Fasquelle 

1929- Poèmes mignons pour les enfants, Gédalge  

1929- Les amours d’Oscar Wilde, Flammarion 

1930- Anatole, roman, Ferenczi 

1930- L’Ange et les pervers, roman, Ferenczi 

1930- Le Cheval, essai, Nouvelle société d’édition 

1930- Les sept douleurs d’octobre, poèmes 

1931- L’Amour à la mer, roman, Lemerre 

1931- Le bâtard : Guillaume le Conquérant,Fasquelle 

1931- L’Autre enfant, roman, Ferenczi 

1932- Mort et Printemps, poèmes, A. Messein 

1932- La Quatrième Eve, théâtre 

1934- Passions américaines et autres, nouvelles 

1934- L’Enfant au coq, roman, Ferenczi 

1935- Une femme mûre et l’amour, roman, Fasquelle 

1935- Eve Lavallière, biographie 

1936- Chêneviel, roman, Ferenczi 

1936- Up to date 1937- L’Amour attend, roman 

1938- Mes mémoires, autobiographie 

1938- L’Hermine passant, roman, Fasquelle 

1938- Fleurette, roman, Ferenczi 

1938- La Girl, roman, Ferenczi 

1939- Temps présents, poèmes 

1940- La Perle magique, roman, La Baudinière 

1942- Le Coeur sur l’ardoise, nouvelles 

1943- Verteil et ses amours 

1944- Le Roi des reflets, roman Il faut ajouter à cette liste les chroniques hebdomadaires, les critiques littéraires ou musicales, les conférences aux Annales, contes, nouvelles, récits de voyage parus dans la presse.   

                    

adn1-125x150

 

Anna de Noailles

Les ouvrages de référence

 

BEARN, Pierre, L’Erotisme dans la poèsie féminine des origines à nos jours, J.J.Pauvert, Au terrain vague, 1993 

BENJAMIN, René, Sous l’oeil en fleur de Madame de Noailles, Librairie des Champs Elysées, 1928 

BORELY, Marthe, L’ étonnante destinée d’Anna de Noailles, Editions Albert, 1939 

du BOS, Charles, La Comtesse de Noailles et le climat du génie, La Table Ronde, 1949  

COCTEAU, Jean, La Comtesse de Noailles , oui et non, Librairie académique Perrin, 1963  

EVRARD, Claude, Vers la Flamme, Arcam, 1998  

FARGUE, Léon Paul, Portraits de Famille, J.B.Janin   

de GOURMONT, Jean, Muses d’Aujourd’hui, Mercure de France, 1910   

LARNAC, Jean, La Comtesse de Noailles, sa vie,son oeuvre,Editions du Sagittaire,1931 

MAURRAS, Charles, “le romantisme féminin” 1905, in l’Avenir de l’intelligence, Flammarion, 1927  

de NOAILLES, Anna, Le livre de ma vie, Hachette, 1932 

PERCHE, Louis, Anna de Noailles, Poètes d’aujourd’hui, Seghers, 1969  de la ROCHEFOUCAULD, Edmée, Anna de Noailles, Editions universitaires, 1956    

L’œuvre

 1898- Litanies, poèmes, dans la Revue de Paris 

1901- Le Coeur Innombrable, poèmes, Calmann-Levy  

1902- L’Ombre des jours, poèmes, Calmann-Levy   

1903- La Nouvelle Espérance, roman, Calmann-Levy  

1904- Le Visage Emerveillé, roman, Calmann-Levy 

1905-  La Domination, roman, Calmann-Levy  

1907- Les Eblouissements, poèmes, Calmann-Levy 

1913- Les Vivants et les morts, poèmes, Fayard  

1921- Les Forces Eternelles, poèmes, Fayard 

1923- Les Innocentes ou la sagesse des femmes, nouvelles, Fayard  

1924- Poèmes de l’Amour, poèmes, Fayard 

1926- Passions et Vanités,  Collection “l’Alphabet des lettres”,Crès  

1927- l’Honneur de Souffrir, poèmes, les cahiers verts, Grasset 

1928- Poèmes d’ Enfance, poèmes, les cahiers verts, Grasset  

1930- Exactitudes, Grasset 

1932- Le livre de ma vie, autobiographie, Hachette 

1934- Derniers vers, poèmes, Grasset          

mdh13-122x150

                              

   

Marie de Régnier

Les ouvrages de référence 

 

 

 

 

 

 

 

BEARN, Pierre, L’Erotisme dans la Poésie Féminine des origines à nos jours, J.J.Pauvert, Au Terrain vague, 1993  

BONA,Dominique, Les Yeux noirs, les vies extraordinaires des soeurs Hérédia, J.C Lattès, 1989   

EVRARD,Claude, Vers la Flamme, Arcam, 1998  

FLEURY, Robert, Marie de Régnier, Plon, 1990   

FLEURY, Robert, MEUNIER, Jean-Louis, Pierre Louÿs et Marie de Régnier, Muizon, à l’écart, 1981  

FORT, Paul, MANDIN,Louis, HIstoire de la poésie française depuis 1850, Flammarion, 1926

GOUGON, Jean-Paul, Tes blessures sont plus douces que leurs caresses, Régine Desforges, 1986   

GOUGON, Jean-Paul, Pierre Louÿs, une vie secrète, Seghers, J.J. Pauvert, 1988  

GOUGON, Jean-Paul, Jean de Tinan, Plon, 1991   

LORENZ, Paul, Sapho 1900, Renée Vivien, Julliard,1977  

MAURRAS, Charles, “Le Romantisme Féminin”, 1905, in l’Avenir de l’Intelligence, Flammarion, 1927        

L’œuvre

1903- L’Inconstante, roman, Calmann-Levy 

1905- L’Esclave, roman, Calmann-Levy  

1908- Le Temps d’aimer, roman, Calmann-Lévy  1914- Les masques et les personnages de la comédie italienne, expliqués par Gérard d’Houville aux bureaux du “Journal des Dames et des Modes”.  

1914- Le Séducteur, roman, A. Fayard 

1916- Jeune Fille, roman, A. Fayard  

1920- Modes et manières d’aujourd’hui, illustré ,Pierre Corrard 

1921- Tant pis pour toi, roman, A. Fayard  

1924- Le  Chou,nouvelle, Le Divan

 1925- Falbalas et fanfreluches, illustré, Jean Meynial  

1925- La vie amoureuse de l’impératrice Joséphine, biographie romancée, Flammarion 

1925- Vingt poèmes, poésie, Champion 

1925- L’Enfant,nouvelle, Hachette 

1925- Paris et les voyages, nouvelle, Le Divan  

1925- Clowns, nouvelle, Abbeville, E. Paillard 

1926- Chez la magicien, nouvelle, Le Divan  

1926- Opinions candides, nouvelle, La cité des livres 

 1926- Proprette et Cochonnet, illustré pour enfants, Hachette  

1927- Je crois que je vous aime, théâtre, A.  Fayard 

1928- La vie amoureuse de la belle Hélène, biographie romancée, Flammarion  

1928- Le diadème de Flore, poèmes, illustré, Le livre, Cahiers Libres 

1930- Les poésies de Gérard d’Houville, Bernard Grasset  

1930- Le rêve de Rikiki, illustré pour enfants, Plon 

 1946- Enfantines et amoureuses, nouvelle, Editions de la Nouvelle France  Ajoutons à ces oeuvres, sa participation à des ouvrages collectifs, des préfaces, des critiques., des poèmes  disséminés dans diverses publications… la liste est longue.    

jge-112x150

 

Judith Gautier

Les ouvrages de référence

 

 

 

 

 

 

 

 

1874, Théophile Gautier, Ernest Feydeau,  Plon.

1904, Judith Gautier, Promenades littéraires, 3ème édition, Rémy de Gourmont, Mercure de France.

1911, Théophile Gautier. Entretiens, souvenirs et correspondance, Emile Bergerat, Charpentier-Fasquelle.

1924, Histoire de la Littérature Française, Larousse.

1925, Souvenirs de la vie littéraire (1881-1892), Anatole france, Calmann-Levy.

1926, Histoire de la Poésie Française depuis 1850, Paul Fort et Mandin, Flammarion.

1929, Chronique de l’Académie Goncourt, Léon Deffoux, Firmin-Didot.

1929, Histoire de la Littérature Féminine en France, Jean Larnac, Kra.

1930, Larousse du XXème siècle, tome III.

1932, Wagner, histoire d’un artiste, Guy de Pourtalès, Gallimard.

1939, Judith Gautier, sa vie, son oeuvre, Dita Gamacho,  éditions  E.Droz.

1954, Les frères Goncourt, André Billy, Flammarion.

1956, Journal, mémoires de la vie littéraire, Edmond et Jules de Goncourt, Robert Laffont, collection « Bouquins ».

1969, Quinze ans auprès de Judith Gautier, Suzanne Meyer-Zundel, Composto e impresso na tipographia Nunes, Porto.

1981, Missia, Arthur Gold et Robert Fitzdale, Gallimard.

1983, Pierre Loti, Lesley Branch, Seghers, traduction en 1986.

1988, Pierre Louÿs, une vie secrète, Jean-Paul Gougon, Seghers-Pauvert.

1989, Judith Gautier, Joanna Richardson, Seghers.

1991, Jean de Tinan, Jean-Paul Gougon, Plon.

1992, Robert de Montesquiou, mécène et dandy, Patrick Chaleyssin, Somogy.

1992, Le XXème siècle des femmes, Florence Montreynaud, Nathan.

2002, Le grand rayonnement des salons littéraires féminins, des origines à nos jours, Claude Evrard-Coupic, Académie Renée Vivien.

L’oeuvre

Romans

1875, L’Usurpateur, Librairie internationale, Albert Lacroix, sous le nom de Judith Mendès

1877, Lucienne, Calmann-Lévy

1879, Les peuples étranges, Charpentier

1883, L’Usurpateur, Marpon et Flammarion, sous le nom de Judith Gautier

1893, Le Dragon Impérial, Armand Colin

1893, Mémoires d’un éléphant blanc, Armand Colin, d’autres éditions ont suivi : 1894, 1900, 1925, 1931

1900, Les princesses d’amour, Ollendorf

1904, Le paravent de soie et d’or, Fasquelle

1911, En Chine (merveilleuses histoires), Les arts graphiques

1912, Le Japon ( merveilleuses histoires), Les arts graphiques

1919, Les parfums de la pagode, Fasquelle

Nouvelles

1879, Les cruautés de l’Amour, Dentu

1882, Isoline, Charavay

1882, Isoline et la Fleur-Serpent, et autres nouvelles, Charavay

1886, Iskender, Frinzine & Cie

1887, La conquête du paradis, Le lion de la victoire, Frinzine

1887, La reine de Bangalore, Frinzine

1890, Les cruautés de l’amour, Marpon et Flammarion

1891, Iskender, Armand Colin

1893, Fleurs d’Orient, Armand Colin

1898, Khou-n-nous (fragment d’un papyrus), et diverses nouvelles, Armand Colin

1909, La conquête du Paradis, Ollendorf

1913, L’Inde éblouie, Armand Colin

Essais

1882, Richard Wagner et son oeuvre poétique depuis « Rienzi » jusqu’à « Parsifal », Charavay 1

885, La femme de Putiphar, Albert Lacroix

1885, Iseult, Albert Lacroix

1900, Les musiques bizarres de l’exposition de 1900, Ollendorf

1900, La musique chinoise, Ollendorf

1900, Danse javanaise, danse du diable, Ollendorf

1900, La musique indochinoise, Ollendorf

1900, La musique Japonaise, Ollendorf

1900, La musique égyptienne, Ollendorf

1900, Les chants de Madagascar

1912, Le roman d’un grand chanteur,(Mario de candia), Bibliothèque Charpentier

Poésie

1867, Le livre de Jade, Lemerre, publié sous le nom de Judith Walter

1885, Poèmes de la libellule, Cillot

1888, Les noces de Fingal, Imprimerie Firmin- Didot

1911, Poésies : Les rites divins, Au gré du rêve, Badinage, Pour la vie, Fasquelle.  

Théâtre

1879, La Barynia, drame russe écrit en collaboration avec Joseph Gayda, joué au théâtre de l’odéon le 20 septembre 1894

1880, Le ramier blanc,

1888, La marchande de sourire, drame japonais, en 5 actes avec prologue d’Armand Sylvestre et musique de Bénédictus, créé le 21 avril 1888 à l’Odéon

1893, La Camargo, Ballet pantomime écrit en collaboration avecArmand Tonnery, Armand-Colin

1894, La sonate au clair de lune, opéra en 1 acte. Livrte de Judith gautier et musique de Bénédictus, Armand-Colin

1907, Princesse d’amour

1911, La fille du ciel, drame chinois, en collaboration avec Pierre Loti

De nombreuses pièces de théâtre signées de notre Judith ont été  jouées sans être publiées. Judith Gautier a collaboré à des journaux et à des périodiques, sous les divers noms déjà cités, pendant près de 40 ans. La liste de ses articles formerait à elle seule un volume et rien ne pourrait affirmer qu’elle soit complète. La liste des  journaux au service desquels elle déployait ses talents journalistiques est longue. Nous citerons quelques uns d’entre eux : L’Artiste, Le Moniteur universel, La Gazette des étrangers, La Presse, Le Rappel, La Liberté, Le Journal Officiel, Revue Bleue, Le Mercure de France, La Revue de Paris, La Revue Blanche, L’Excelsior, Le Figaro

 

Souvenirs

1902, Le collier des jours, Félix Juven, réédité en 1994 chez Christian Pirot.

1903, Le second rang du collier, Félix Juven, réédité en 1999 aux éditions L’Harmattan dans la collection « Les Introuvables ».

1909, Le troisième rang du collier, Félix Juven

1943, Auprès de Richard Wagner, Mercure de France (réédition du troisième rang du collier sous ce nouveau titre).

 

 

Le rayonnement des salons littéraires,

des origines à nos jours

sl-150x112

Les ouvrages de référence

1934, Muses romantiques, Marcel Bouteron, Plon

1950, La Princesse Mathilde, Notre-Dame-des-Arts, Augustin Augustin-Thierry, Albin Michel

1960, Le Monde de Marcel Proust, André Maurois, Hachette  

1981, Misia, Arthur Gold et Robert Fitzdale, Gallimard  

1982, Christine de Pisan, Régine Pernoud, Calmann-Levy  

1984, A Proust  souvenirs, William Howard Adams-Nadar, The Vendome press  

1983, Aliénor d’Aquitaine, Régine Pernoud, Livre de poche  

1985, Ninon de Lenclos et ses amis, Philippe Erzlanger, librairie académique Perrin  

1985, Julie de Lespinasse, Duc de Castries, Albin Michel

1985, Journal de l’Abbé Mugnier, Mercure de France  

1985, Rachilde, femme de lettres 1900, Claude Dauphiné, Pierre Fanlac  

1986, La Princesse Bibesco, Ghislain de Diesbach, Perrin

1987, Madame du Deffand et son monde, Benedetta Craveri, Seuil  

1989, Judith Gautier, Joanna Richardson, Seghers  

1990, Mémoires, souvenirs et journaux de la Comtesse d’Agoult, Marie d’Agoult, Mercure de France

 1991, Rachilde, Claude Dauphiné, Mercure de France  

1991, La Comtesse Greffulhe, Anna de Cossé Brissac, Perrin  

1992, Chère Natalie Barney, Jean Chalon, Flammarion

 1993, Salons européens, Verena von der Heyden-Rynsch, Gallimard  

1993, Du coeur à l’Esprit,  Mademoiselle de Scudéry et ses samedis, Barbara Krajewska, Kimé  

1994, Le Collier des Jours, Judith Gautier, Christian Pirot,  

1996, La Princesse Mathilde, Jean Des Cars, Librairie Académique Perrin  

1996, Paris était une femme, Andréa Weiss, Anatolia

1998, La Présidente, une égérie du XIXème siècle, Gérard de Senneville, Stock  

1999, Le second rang du collier, souvenirs littéraires de Judith Gautier, Harmattan, les Introuvables  

2000, Madame Récamier, Françoise Wagener, Flammarion

2000, Madame Deshoulières, Murat et Zagari, Cahiers intempestifs  

2001, Marie d’Agoult, Dupechez, Perrin  

2001, Salons du XVIIIème siècle, Marguerite Glotz, Madeleine Maire, Nouvelles éditions latines  

2001, Marie-Laure de Noailles, la Vicomtesse du bizarre, Laurence Benaïm, Grasset

 

Sans compter les incontournables “Histoires de la littérature”, encyclopédies, anthologies, chrestomathies,  articles divers, anciens ou modernes, sur les brillantes activités dans les arts et les lettres de ces dames, les sites internet consacrés aux salons littéraires.          

 

                               

RÉSULTATS DES PRIX

Posté : 31 décembre, 2009 @ 12:59 dans ACCUEIL, RESULTATS DES PRIX | Pas de commentaires »

 JEUX FLORAUX 2019 

Prix de poésie académique

Catherine Raphaël

A L’AURORE

Dans le silence ouvragé de mon ombre

J’inspire ton regard croisé sur ma peine

A l’heure où le soleil se lève

Personne ne me dévisage et… je respire

Comme un festin de rêve qui va et vient

Sur mon frêle passage… je vois

Ces mille yeux sur terre qui m’observent

Alors je crie sur vos regards qui jugent

Mais ma fenêtre ouverte sur vos visages

Aimants, brûle à vos coeurs épanouis et…

Je respire, car là où le soleil se lève

Tout le monde me dévisage et… je vis

Car l’oubli de soi-même est une chose

Et l’amour de l’autre, indispensable,

Chauffe mon coeur alourdi de chagrins

Ô que les autres me font du bien !

Vivre avec une arme dans  la main

Qu’elle soit éthérée ou non… ?

Or, la rose portée à mon annulaire

Blesse ma joie d’ouverture aux autres

Car là où le se lève… je m’éteins

 

Prix Poésie libre

Alain Morinais

L’ENVIE

Quoiqu’il arrive au miroir de se vouloir hier encor

l’envers des aiguilles retranché d’à présent

Le chemin ne vous lâche pas la main

Le temps court

Il vous rattrape toujours

Mais ne cherchez pas à le suivre

Le temps court et n’a l’heur d’en finir

A la source du vent

vos rêves prennent le temps

et s’émondent des mirages

Le ciel a les pieds sur terre

à qui ne s’en tient qu’aux nuages

Comme une feuille tremblant d’automne

se pose au bord de la fenêtre

A regarder le monde

le temps meurt d’en vie

Quoi qu’il arrive au miroir de se vouloir

Prix Jeune poésie catégorie 6-10 ans

Les élèves de la classe de CE1/CE2 de l’Ecole Saint-Jean d’Amiens

 

Je connais l’odeur de la joie

Ça sent la rose enchantée

Au début elle fleurit

Puis elle fane

Elle est belle

Lyria

Je connais l’odeur de l’amour

Ça sent le gâteau

Au début cette odeur je l’aime

Puis je suis amoureux d’elle

Elle me donne de l’amour

C’est ma maman

Je l’aime

Elle brille comme les étoiles

Jules

Je connais l’odeur de la peur

Ça sent les frissons

Au début, cette odeur, je la déteste

Puis pas du tout

Elle est l’horreur

C’est un monstre de bonbons

A la fête foraine la maison hantée

Puis elle disparaît

Camille

Je connais l’odeur de la joie

Ça sent le muguet

La joie est belle comme une fleur

Qui brille comme une flamme.

Maxence

 Prix Jeune poésie catégorie 11-18 ans

Sarah Naitali

J’avance seule

Le long de cette route sinueuse…

Cette torture est silencieuse.

 Remplie d’assentiments…

Je trébuche

 Une fois de plus

Je me relève

 et… je continue

Je m’enfonce dans les ténèbres

 de cette nuit couleur ébène.

Prix Chrysalide 2019

Basile Charreyron 

LE POETE

Il s’imagine ce qui l’entoure,

Pour faire ressentir l’amour.

Il n’a qu’à regarder par la fenêtre,

Et l’inspiration vient à sa tête.

Parfois, il pense à un morceau,

Un petit air de piano,

Une douce symphonie,

Pour faire parler de lui.

C’est parce qu’il s’en occupe au quotidien,

que ses poésies nous font tant de bien.

Parfois, il ferme les yeux et compose un fond,

avec une belle plage à l’horizon.

C’est une machine à jolis mots,

pour faire rêver les petiots ;

Mais quand on y réfléchit,

Un poète ça ne rime à rien… 

 

Les Poétiques Littérales |
Red Spirit |
les écrits de lydie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | faffoo
| little voice
| Bouillon de culture