Académie Renée Vivien

Renée Vivien, l'indispensable effacée du romantisme féminin

A propos

http://academiereneevivien.c.a.f.unblog.fr/files/2008/07/edvard-grieg-lonely-wanderer.mp3  

Chanson

 

Ta voix est un savant poème…


Charme fragile de l’esprit,


Désespoir de l’âme, je t’aime


Comme une douleur qu’on chérit.

 

Dans ta grâce longue et blémie,


Tu revins du fond de jadis…


O ma blanche et lointaine amie,


Je t’adore comme les lys!

 

On dit qu’un souvenir s’émousse,


Mais comment oublier jamais


Que ta voix se faisait très douce


Pour me dire que tu m’aimais?

 

Renée Vivien, Etudes et préludes

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Les Poétiques Littérales |
Red Spirit |
les écrits de lydie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | faffoo
| little voice
| Bouillon de culture